liste rouge espèces menacées

Oiseaux menacés : ce qui change dans la liste rouge de 2016

Une nouvelle liste rouge des oiseaux de France est parue en 2016, la précédente datant de 2011. Entre ces deux dates, les statuts de nombreuses espèces ont changé. Ces évolutions doivent être prises en compte dans les études environnementales ; en voici un rapide tour d’horizon.

En 2016, davantage d’espèces menacées

La Liste rouge nationale permet de mesurer le degré de menace pesant sur les espèces d’oiseaux recensées sur le territoire métropolitain, pour chacun de leur statut de présence (nicheur, hivernant ou de passage). Régulièrement, un état des lieux est mené par le Comité français de l’UICN et le Muséum national d’Histoire naturelle, en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), la Société d’études ornithologiques de France et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Dans cette nouvelle liste rouge 2016, seules 50 % des espèces nicheuses sont considérées comme « préoccupations mineures », les autres étant toutes menacées à des degrés plus ou moins élevés.

Par rapport à 2011, l’évolution est nettement défavorable. On passe notamment de 20 à 30 espèces nicheuses « en danger » et de 26 à 43 espèces « quasi-menacées ».

 

liste rouge 2011 liste rouge 2016
espèces en danger critique 11 16
espèces en danger 20 30
espèces vulnérables 42 46
espèces quasi-menacées 26 43

 

De nouvelles espèces à prendre en compte

Parmi les espèces désormais considérées comme « quasi-menacées » ou « vulnérables », beaucoup sont encore relativement communes et susceptibles d’être rencontrées sur des sites a priori banals. Encore considérés comme « préoccupation mineure » en 2011, la Tourterelle des bois, le Chardonneret élégant, le Verdier d’Europe et le Serin cini sont désormais considérés comme « vulnérables ». Ces quatre espèces fréquentent le bocage, les friches pourvues de grands arbres, les parcs et les grands jardins. Plus rare, la Fauvette pitchou (liée aux landes à ajoncs) et le Bruant des roseaux (zones humides) sont désormais considérés comme « en danger » et donc faire l’objet d’une attention particulière.

Trois espèces relativement communes en milieu agricole sont considérées comme quasi-menacées : il s’agit de l’Alouette des champs, du Faucon crécerelle – l’un des rapaces les plus communs de France –  et du Tarier pâtre. Ces trois espèces peuvent notamment être présentes sur les zones d’implantation de projets éoliens.

Enfin, trois espèces nichant sur des bâtiments entrent également dans la catégorie des espèces «quasi-menacées » : l’Hirondelle rustique, l’Hirondelle de fenêtre et le Martinet noir. La première, plutôt rurale, niche souvent dans les fermes, les hangars et les écuries, les deux autres, plus urbaines, s’installent dans des bâtiments divers (façades de maisons, immeubles, vieux monuments…).

 

Ils « sortent » de la liste rouge

A l’inverse, deux espèces que l’on pouvait rencontrer plus ou moins fréquemment ne figurent désormais plus sur la liste des espèces menacées : la Fauvette grisette (friches buissonnantes, bocage, landes) et la Mésange noire (forêts et parcs avec conifères). Le tableau ci-dessous présente l’évolution du statut des espèces nicheuses que l’on rencontre le plus fréquemment sur des projets d’aménagement.

 

espèce liste rouge 2011 liste rouge 2016
Fauvette pitchou préoccupation mineure en danger
Bruant des roseaux préoccupation mineure en danger
Tourterelle des bois préoccupation mineure vulnérable
Martin-pêcheur d’Europe préoccupation mineure vulnérable
Pic épeichette préoccupation mineure vulnérable
Cisticole des joncs préoccupation mineure vulnérable
Linotte mélodieuse vulnérable vulnérable
Bouvreuil pivoine vulnérable vulnérable
Chardonneret élégant préoccupation mineure vulnérable
Verdier d’Europe préoccupation mineure vulnérable
Serin cini préoccupation mineure vulnérable
Bruant jaune quasi-menacé vulnérable
Pouillot fitis quasi-menacé quasi-menacé
Faucon crécerelle préoccupation mineure quasi-menacé
Alouette des champs préoccupation mineure quasi-menacé
Hirondelle de fenêtre préoccupation mineure quasi-menacé
Hirondelle rustique préoccupation mineure quasi-menacé
Martinet noir préoccupation mineure quasi-menacé
Bouscarle de Cetti préoccupation mineure quasi-menacé
Tarier pâtre préoccupation mineure quasi-menacé
Fauvette des jardins préoccupation mineure quasi-menacé
Roitelet huppé préoccupation mineure quasi-menacé
Fauvette grisette quasi-menacé préoccupation mineure
Mésange noire quasi-menacé préoccupation mineure

 

Image : Tarier pâtre,  Peter Broster

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] cette espèce est très localisée et considéré comme un nicheur « vulnérable » en France (liste rouge 2016), de surcroît […]

  2. […] 2016 et en 2017, les listes rouges nationales « oiseaux » et « mammifères » ont été mises à jour. Ces listes n’ont pas de portée juridique […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.