Entrées par

Que nous apprend le second Atlas des Oiseaux Nicheurs Européens (EBBA 2) ?

Édité en novembre 2020, « European Breeding Bird Atlas 2 » est la référence la plus complète concernant l’avifaune européenne. Cet ouvrage de près de 1000 pages présente les données les plus récentes concernant la répartition, l’abondance et l’évolution de 556 espèces. L’ayant pré-commandé fin 2020, nous l’avons reçu en janvier 2021. Notre avis sur « European Breeding […]

La ronce, injustement mal-aimée

Souvent jugée invasive, ennemie de bien des jardiniers, la ronce (Rubus fruticosus) est pourtant une espèce utile, pour l’Homme comme pour la faune sauvage. « Rubus », un genre complexe Au sein de la grande famille des Rosacées, le genre « Rubus » comporte de nombreuses espèces. La plus commune est la Ronce des bois, en latin Rubus fruticosus. […]

Atlas de biodiversité : comment repérer des zones sous-prospectées ?

La réalisation d’un bon atlas faunistique (oiseaux, papillons, reptiles…) nécessite une bonne « pression de prospection ». Comment définir cette « pression de prospection » (ou « pression d’observation ») et comment détecter des secteurs sous-prospectés ? Qu’est-ce que la « pression de prospection » et comment la mesurer ? Un atlas faunistique est avant tout un ensemble de cartes de répartition d’espèce […]

Les protocoles naturalistes standardisés (type IPA) sont-ils adaptés pour une étude d’impact environnemental ?

Quel est l’objectif d’un état initial ? La première étape d’une étude d’impact, ou évaluation environnementale, consiste en la réalisation d’un état initial. Concernant la faune (oiseaux, reptiles, batraciens…), cet état initial doit permettre d’obtenir : un inventaire le plus exhaustif possible des espèces présentes la localisation la plus précise possible des habitats utilisés par […]

Prédation par les chats : quel risque pour la faune sauvage ?

Depuis quelques années, l’impact du chat domestique sur la faune sauvage est régulièrement mis en avant. En France, plusieurs dizaines de millions d’oiseaux seraient tués chaque année par les millions de chats domestiques présents dans nos villes et nos campagnes. Le chat domestique peut-il être impliqué dans le déclin de la faune sauvage ?