Une nouvelle Liste Rouge des oiseaux d’Europe (2021)

Six ans après sa dernière version (2015), la Liste Rouge des oiseaux d’Europe vient d’être mise à jour. Le document, publié par BirdLife International, évalue l’état de conservation de 544 espèces. Vous pouvez télécharger le document complet ici.

Les espèces menacées constituent 13 % du total

Parmi les 544 espèces évaluées, on trouve 8 espèces « en danger critique » d’extinction, 15 espèces « en danger » et 48 espèces « vulnérables ». Ces trois catégories constituent le groupe des espèces dites « menacées ». Ce dernier, avec 71 espèces, représente donc 13 % du total. Par ailleurs, 34 espèces, soit 6 % du total, sont considérées comme « quasi-menacées ».

En proportion, il y a donc toujours beaucoup moins d’espèces menacées à l’échelle de l’Europe (13 %) qu’à l’échelle de la France (32 %). L’article que nous avions rédigé il y a deux ans, « Espèces menacées : une question d’échelle » reste donc d’actualité.

Parmi les espèces menacées et quasi-menacées, on trouve en premier lieu des espèces liées aux « terres agricoles et prairies » : 33 espèces dont le Corbeau freux et la Caille des blés. Suivent les espèces marines (28 espèces dont l’Eider à duvet) et les espèces liées aux zones humides de l’intérieur des terres (13 espèces dont le Grèbe à cou noir).

Disparition du Turnix et du Syrrhapte

Certaines espèces, considérées comme menacée en 2015, sont désormais éteintes en Europe. C’est notamment le cas du Turnix d’Andalousie (Turnix sylvaticus), espèce par ailleurs présente en Afrique et dans le sud de l’Asie, et du Syrrhapte paradoxal (Syrrhaptes paradoxus), espèce nichant en Asie centrale.

Le Syrrhapte paradoxal fait désormais partie des espèces éteintes en Europe (photo : Tomju48 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16362448)

Du mieux pour le Martin-pêcheur et la Barge à queue noire

Certaines espèces voient leur situation s’améliorer. C’est par exemple le cas du Martin-pêcheur d’Europe qui passe de « vulnérable » à « préoccupation mineure », c’est à dire non menacé. La Barge à queue noire et le Courlis cendré, passent de « vulnérable » à « quasi-menacé » tandis que l’Aigle criard passe de « en danger » à « vulnérable ».


photo en une de l’article : Fuligule milouin, photo E.Barussaud

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *