Articles

Prédation par les chats : quel risque pour la faune sauvage ?

Depuis quelques années, l’impact du chat domestique sur la faune sauvage est régulièrement mis en avant. En France, plusieurs dizaines de millions d’oiseaux seraient tués chaque année par les millions de chats domestiques présents dans nos villes et nos campagnes. Le chat domestique peut-il être impliqué dans le déclin de la faune sauvage ?

Lire la suite

Inventaires faunistiques : le biais de la détectabilité

Lorsque l’on réalise, en vue d’une étude d’impact ou d’un atlas de la biodiversité, un inventaire des espèces animales, il existe un biais important : celui de la détectabilité. En effet, si certaines espèces sont faciles à repérer et à identifier, d’autres passent très facilement inaperçues.

Lire la suite

Mes 5 conseils pour bien observer les animaux

Depuis 25 ans, j’observe la faune sauvage. Depuis 10 ans, cette activité constitue le cœur de mon métier. Observer dans la nature est une activité à la fois agréable et exigeante. Voici mes conseils pour réussir vos « sorties », c’est à dire pour faire des observations intéressantes et progresser dans la connaissance de la nature.

Lire la suite

Oiseaux nicheurs de Bretagne : un nouvel outil d’évaluation

L’indice FAR permet d’estimer rapidement l’état de santé d’une population animale sur un territoire. Dans cet article, nous appliquons l’indice FAR aux oiseaux de Bretagne : espèces fragiles ou robustes, évolution de l’indice dans le temps, variation d’un département à l’autre…

Lire la suite

Éviter, réduire et compenser les impacts pour les fringillidés

Linotte mélodieuse, Verdier d’Europe, Serin cini, Chardonneret élégant, Bouvreuil pivoine… autant d’espèces protégées qui figurent désormais sur la liste rouge des oiseaux nicheurs menacés en France métropolitaine. Leur prise en compte dans les études d’impact est donc importante. Voici quelques pistes pour appliquer la démarche ERC (Éviter, Réduire, Compenser) à ces espèces menacées. Lire la suite

Biodiversité : les champs pires que la ville ?

Dans les esprits, la « campagne » a longtemps été associée à la faune des champs – alouettes, perdrix, lièvres, renards, serpents, insectes – tandis que la « ville » était un espace artificiel où la nature n’avait pas sa place, hormis quelques rats et pigeons. Aujourd’hui, les études se succèdent qui montrent l’état catastrophique des populations animales en milieu agricole. A l’inverse, des villes commencent à prendre en compte la biodiversité dans la gestion de leur territoire et certains « espaces verts » deviennent des zones de refuge pour la faune. L’ancien schéma serait-il en train de s’inverser ?

Lire la suite

Les Indices Ponctuels d’Abondance (I.P.A) : intérêts et limites de la méthode

Parmi les méthodes permettant d’étudier les populations d’oiseaux, celle des Indices Ponctuels d’Abondance (I.P.A) est l’une des plus connues. Elle est fréquemment employée, dans la recherche scientifique comme dans les études d’impact. Lire la suite